en voyage Nouvelle Calédonie

Poé – Hyenghene – Farino

 

Nos aventures se sont poursuivies avec la découverte de différents coins de la Nouvelle Calédonie selon les conseils avisés de Caroline et Yannick.

 

Premier arrêt du côté de Bourail au camping du rêve de Nemo à la plage de Poe. Situé sur la côte ouest avec un grand platier en bord de mer. Parfait pour faire du snorkeling en famille.

Nous avions loué une grande tente saharienne avec des lits à l’intérieur. Sympa sauf qu’ils avaient enlevé les moustiquaires des fenêtres… résultat, le vent est monté et la pluie est tombée à notre arrivée… le sol était donc trempé et les draps mouillés. Ca commençait bien ce road trip calédonien.

Le temps a de nouveau changé et on a pu profiter de la plage et d’une bonne pizza avant une première nuit agitée! En effet, vers 1h du matin, petite tempête et on a pris l’eau… avec Marie, nous avons déplacés les lits des enfants pendant leur sommeil pour les mettre dans les endroits les plus secs de la tente. On a utilisé notre corde à linge et nos serviettes de bain pour éviter les courants d’air et limiter la pluie dans la tente. Plutôt fiers de nous, on a pu se recoucher sereinement.

Le lendemain, superbe balade le long des 3 baies qui part de la roche percée malgré les râles des enfants qui n’aiment pas marcher. Florian a comme d’habitude cherché et compté tous les lézards qu’il pouvait apercevoir.

 

Ensuite nous sommes partis à Hyenghene dans la tribu de Werap chez Bernadette sur la côte est. La route pour traverser l’île est un peu longue mais magnifique. Nous nous sommes arrêtés plusieurs fois pour admirer les paysages.

Quand on va en tribu, il faut faire la coutume: offrir du tabac, un manou (une sorte de pareo) et un petit billet de 500 francs pacifiques) pour remercier de nous accueillir et leur demander si on peut venir sur leurs terres. C’est Vincent le frère de Bernadette qui nous a reçus car Bernadette était partie pour maintes autres coutumes suite à une naissance, un annif, un deces etc. 😉 dans le village. On ne la verra que le matin avant notre départ.

Pendant notre court séjour la bas, nous avons visité le village qui est quasiment autosuffisant. Plein de fruits, des mangues à gogo, manioc, taro et chou kanak. Vincent nous a montré comment il pêche avec la senne (filet de pêche) disposée dans un bras de mer (on aura pas de poisson mais du crabe le soir grâce à cette sortie).

Nous avons aussi essuyé une belle averse avant d’aller sur une plage pour que les enfants se défoulent un peu.

Le paysage de cette petite de l’île est plus verdoyant et tout le monde se salue quand on se croise. Il y a aussi une superbe formation rocheuse nommée la cocotte qui fait face au village.

 

Mais il était déjà temps de continuer notre route pour retourner à l’ouest un peu plus dans les terres à Farino.

Cette fois ci, nous étions dans un bungalow au refuge de Farino. Benjamin a vite copiné avec les enfants présents autour de la table de ping pong. Il faut dire que le fait d’avoir un peu de copains, ca fait du bien.

Pour notre jour complet la bas, nous avons fait une petite randonnée au parc des grandes fougères. Comme d’habitude les enfants ont un peu traîné la patte avant que tout aille mieux après un sandwich et la découverte d’un crâne de cerf.

Au retour, nous avons suivi la famille avec tous les enfants vers une rivière ou il est possible de faire de grands sauts ou de glisser sur les roches comme sur un toboggan.

Et là, on a pris une belle saucée… cela n’a pas dérangé les garçons pour aller se baigner. Ben a surmonté sa peur et a fait ses premiers grands sauts en milieu naturel.

Après une bonne douche chaude et un apéro, on a refait nous sacs pour se préparer à notre retour vers Nouméa et notre départ à l’île des pins prévu très tôt dans la matinée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *