en voyage lemondeadeuxpas Pérou Trek

Du camino del Inka au Machu Picchu

Coucou, tout le monde!

Nous sommes de retour du trek avec pour Oliv un peu plus de barbe :-D , fatigues, jambes meurtries…mais superheureux.
C’etait genial! Nous etions un groupe de six (deux americains, un couple d’anglais et nous) et notre guide peruvien Huber.
Le premier jour on a pris le bus (qui soit il dit en passant a creve en chemin, mais avec deux trois cailloux en guise de cric ca a ete vite arrange, ils sont fous ces peruviens) jusqu’au km 82 dans la vallee sacree ou commence le camino del Inka par la traversee d’un pont un peu douteux. Au bout de 4-5 heures de marche on est arrive a notre premier campement.
Sur nous, on avait juste nos petits sacs a dos avec du grignotage et des fringues de rechange, sacs de couchage et matelas. Pour le reste, il y avait des porteurs. Etre porteur ici, c’est un sacre metier: ils sont selectionnes sur le tas le matin du depart (pour nous six, on avait 5 porteurs). Ils portent les tentes, la nourriture et ustensiles de cuisine dont bonbone de gaz (!) . Ils partaient en meme temps que nous et couraient litteralement sur le chemin avec leur 20-27 kg sur le dos (avant que le gouvernement ne reglemente leur metier il y a quelques annees, ils portaient jusqu’a 40kg! ;-( )et en petites sandales pour monter nos tentes et faire a manger avant qu’on n’arrive a notre tour. Le lendemain, ils demontaient nos tentes, rangaient tout et repartaient en courant pour le prochain campement. C’etait dingue! Pendant tout le trek, ils nous ont prepare des repas delicieux (mate de coca au reveil, petit dej, encas a 11h, dejeuner, gouter avec des popcorn frais et repas du soir) avec pleines de petites attentions et ils ont meme fait un gateau d’anniversaire pour Olivier qu’on a englouti a 3800 metres d’altitude :-D.
Le deuxieme jour on a grimpe un col a 4200 m, c’etait une sacree ascension, mais arrive au sommet on a oublie toutes nos peines et on a admire le paysage. Oliv etait au top de sa forme et nous a tous semes. La barbe donne des ailes 8-) . Tout au long du chemin, il y a des ruines incas qu’on a visitees. C’est des vraies merveilles d’architecture et d’ingeniosite. Le troisieme jour etait un peu moins difficile mais plus long. Apres 8h de marche et une longue descente vers Wiñawayna, le dernier point de controle avant le Machu Picchu, nous avons pu deguster une bonne biere fraiche ;-) . Le lendemain (hier), nous nous sommes leves a 4h pour foncer vers la porte du soleil du Machu Picchu et y admirer le lever du soleil. L’arrivee sur le Machu est tout simplement magique. Nous nous y sommes promenes avec notre guide puis Oliv, Barry et moi avons entame l’ascension vers le Wayna Picchu (petit frere du Machu) qui ma foi etait bien corsee avec un mini-tunnel a franchir, des echelles etroites a monter et descendre et des corniches miniscules a traverser avec seulement une petite corde sur le cote (Did e Marine, vous vous serez eclates). Mais la vue etait epoustouflante.
Pour ma part, je dis chapeau bas a Marie qui n’a pas rale malgre les montees interminables et difficiles. Que d’emotions pendant ces 4 jours. Bon defi physique… nous avions bien fait defaire qqs balades avant histoire de se mettre en condition :)
Le premier jour etait une petite mise en jambe (je dis ca maintenant avec le recul parce que ca montait qd meme un peu, mais compare au reste, piece of cake)
Le deuxieme jour, la grosse montee vers 4200 metres… un denivele de 1200m a s’enfiler puis une bonne descente vers le campement.
Le troisieme jour, petite montee des 6h du mat pour s’echauffer puis une descente interminable… aie les genoux.
Enfin le dernier jour, depart en troupeau de touristes vers le fameux machu picchu. Direction porte du soleil. Comme l’a indique Marie, a l’arrivee, c’est splendide
Niveau temps, le troisieme jour etait trop pourri… gris partout, pluie… mais le lendemain gros soleil pour arriver au Machu.
Le chemin des incas est vraiement une superbe experience. On est tombe sur des parties ou le chemin etait quasiment un mur a escalader. Mais on a tenu le coup meme sans se laver des masses pendant 4 jours… C’est en rentrant a Cusco et aprs la douche que l’on a senti la difference avec les affaires du trek. D’ailleurs nous sommes bien fier de nos achats cote equipement, nous n’avons pas eu trop froid ni ete trop mouille :)

Demain depart vers Puno et le lac Titicaca pour de nouvelles aventures et de nouveaux paysages.
ps: Dans les deux nouvelles galeries, certains se reconnaiteront au Machu Picchu ;-)
pps: J’ai croise Marie-Camille (LEC) pendant notre visite guidee du Machu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *